Voir les derniers articles

C'est naturellement que nous avons sauté sur l'occasion d'aller nous entrainer à Pontivy, en mode rallye aérien, sous l'oeil de Jean-Claude Lochet.

En effet, encouragé par nos résultats cette saison (2ème au championnat interrégional de Nangis et 6ème au championnat de France à Falaise, au commande du DN) nous comptons bien continuer et aller encore plus loin l'an prochain, en passant également sur Cessna 150, avion mieux adapté à cette discipline.

 

 

 

 Comme nous comptons également inversé les rôles, c'était l'occasion d'un premier essai avec Killian en pilote et Yann en navigateur.

Nous serons chanceux côté météo, alors que de Lorient à Pontivy le ciel est dégagé, un équipage restera bloqué à Quimper toute la journée : brouillard et plafond au sol. En plus de nous sur le KF, il y a un équipage néophyte de Guiscriff et un local, de Pontivy, également aguerris à ces journées. (Ré-)Explication de ce en quoi consiste le pilotage de précision et le rallye aérien, puis préparation de la nav, ici en mode pilotage de précision : la carte avec les points placés dessus est fournie. La navigation nous emmene au sud, jusqu'au bord de la CTR de Lorient. On prépare également les photos (on peut déjà en pré-repérer 3 sur la carte, qui seront confirmés lors du vol) : on leur donne un nom qui nous parle et on les regroupe selon ce qu'on y voit. Malheureusement ces photos ne sont ni plus ni moins que des captures d'écrans de google earth, ce qui n'est pas idéal : les couleurs sont altérées et on a du mal à se faire une idée de l'échelle. Puis repas, et enfin on part : comme il n'y a que 3 avions, le timing est assez libre.

Le vol en lui même se passe très bien à l'exception d'un départ en retard qui a pour conséquence un passage du point d'entrée à 30 secondes de retard, mais à part ça on passe tous les points à plus ou moins 5 secondes, et on voit 5 photos sur les 8.

 

 

  

Les 2 autres équipages ne s'en tireront pas aussi bien : Guiscriff ne verra jamais le point d'entrée mais rattrapera la dernière branche, ce qui est assez remarquable car après avoir perdu complètement le trait, il est toujours très difficile d'y revenir. Pontivy a loupé 3 point tournants.